Réhabilitation des sites universitaires à Kinshasa, Mbuji-Mayi : La Cour des comptes enquête pour détournements, l’ ACAJ salue la démarche

0

 

Arès la tournée du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, de graves soupçons de détournements de fonds publics pèsent sur les personnalités, publiques ou privées, impliquées dans les travaux de réhabilitation de quelques sites universitaires aussi bien à Kinshasa qu’à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental.

Les contradictions soulevées par les déclarations de Mme Isabelle Kibassa Tshisekedi, membre de la famille présidentielle, sur non seulement l’origine des fonds destinés aux travaux de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM). Mais aussi la lenteur des travaux, ont suscité des commentaires en sens divers, allant jusqu’à pousser le ministre national de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ( ESU), Muhindo Nzangi, à faire une sortie médiatique.

Entre Mme Isabelle Kibassa Tshisekedi qui fait mention d’un montant de 42
millions de dollars américains affectés aux travaux de l’UOM et le ministre Muhindo Nzangi qui évoque plutôt un préfinancement
de l’entreprise à hauteur de 18 millions USD, qui dit vrai ?

Des zones d’ombre que tentera d’élucider le Parquet près la Cour des comptes qui vient d’initier une enquête sur les travaux engagés sur ces sites universitaires.

En effet, le Procureur général près la Cour des comptes a ouvert une enquête sur les marchés des travaux de construction et
réhabilitation des universités et Instituts supérieurs dans certaines villes de la RDC, principalement Kinshasa, Mbuji-Mayi, Kananga et Bunia.

Des millions de dollars américains ont été affectés à ces ouvrages à impact évident sur le terrain. A la Cour des comptes, les magistrats chercheront d’abord à lever l’équivoque sur la provenance des fonds mis à contribution, avant de se pencher sur leur utilisation.

L’ ACAJ APPELLE LA COUR DES COMPTES À ALLER JUSQU’AU BOUT

Le président de l’ (Association congolaise pour l’accès à la justice), Me Georges Kapiamba, se félicite de cette action de la Cour des comptes.

Sur son compte twitter, Me Kapiamba appelle
la Cour des comptes à aller jusqu’au bout de sa démarche.

«L’ ACAJ félicite le procureur Général près la Cour des comptes pour avoir ouvert, aujourd’hui (Ndlr : 6 janvier 2023), l’enquête sur les conditions d’attribution et
d’exécution des marchés des travaux de construction et réhabilitation des universités de Kinshasa, Mbuji-Mayi, Kananga et Bunia».

Par conséquent, l’ACAJ appelle les magistrats de la Cour des comptes à «l’indépendance
» et à la «fermeté» pour «déférer les auteurs des fautes de gestion devant la Cour pour
être jugés » au cas où il y aurait des indices évidents de détournements
de fonds publics.

Laisser votre commentaire