RDC : Tony Bolamba annonce sa candidature à la présidence de la République lors du scrutin de décembre 2023

0

Dans une déclaration solennelle, rendue publique ce week-end, l’ancien gouverneur de l’Equateur Tony Cassius Bolamba a exprimé sa volonté de briguer la magistrature suprême de la RDC à la prochaine élection présidentielle attendue en décembre 2023.

Acteur politique qui a laissé son empreinte et marqué les esprits dans la province de l’Équateur à travers la gestion participative qu’il avait instituée, se montrant plus proche de la population, Tony Cassuis Bolamba veut partager son expérience et son expertise au bénéfice du peuple congolais !

Elu le 26 mars 2016, investi le 24 avril, il a quitté ses fonctions le 7 septembre 2017, ce gouverneur avait marqué l’opinion publique en faisant baisser son salaire de 15 millions de francs congolais à 5 millions pour participer à hauteur de 10 millions dans les études des enfants de sa province.

Ci-dessous l’intégralité de la déclaration de sa candidature à la présidence de la République

Mes chers Concitoyens, Congolaises et Congolais,

Vu la situation déliquescente de notre pays, ce 18 Juillet 2023, à travers vous, toutes les Congolaises et tous les Congolais dans le monde, j’informe tous les partenaires historiques du Congo que je solliciterais votre suffrage pour la magistrature suprême de notre pays aux prochaines élections afin de réconcilier le Congo avec lui-même.

Notre Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à qui je rends un vibrant hommage, a fait ce qu’il pouvait pour la République, mais comme nous le savons tous, l’œuvre humaine n’est jamais parfaite ! Allons-nous tous condamner le Président de la République seul? En homme d’Etat
libre et responsable, je dis Non! Car l »Union Sacrée a eu des partenaires dans sa coalition, ceux qui refuseront d’assumer leur part de responsabilités dans la situation déliquescente actuelle de notre pays ne sont pas dignes d’être appelés des hommes d’Etat, et ne sont pas dignes de la confiance des Congolaises et Congolais patriotes et sensés !

En Homme d’Etat responsable, libre et éclairé, j’assume tout ce qui nous arrive aujourd’hui !

L’insécurité grandissante au quotidien crée de doute dans nos esprits ! Notre pays la République Démocratique du Congo cesse d’être un État ! Il l’est par les faits, mais pas par la forme !

Il ne m’appartient pas en tant qu’homme d’Etat, de me limiter à critiquer les maux, j’ai le seul devoir, la
mission de les guérir.

Ma démarche n’a rien d’une ambition personnelle, et ma candidature n’est pas contre celle de qui que ce
soit ni contre celle du Président de la République sortant, notre concitoyen Félix Tshisekedi. Ma candidature est pour un seul but : pour que le Congo revive, pour que le Congo redevienne le Congo, pour que le Congo retrouve sa place dans le monde.

Oui, je suis candidat à la Présidence de la République, pour guérir les maux, afin que le Congo soit juste, pour que le Congo revive.

Mes chers Concitoyens, Congolaises et Congolais,

Permettez-moi de rappeler ici qu’avant l’égalité, il y a d’abord l’équité. Une société injuste ne peut espérer au développement. On ne se développe que dans l’équité, la liberté, la justice et la paix.

Je suis candidat pour rétablir l’équité, l’unité, la justice et la paix, sans quoi l’on ne peut parler du développement.

Je compte sur votre élan patriotique, citoyen et républicain pour soutenir notre démarche, soutenir notre Association de fait l’Alliance des Mobutistes pour le Peuple et la République, AMPR en sigle et notre Association le Mouvement pour le Congo, MOCO en sigle, ainsi que toute Association, tout Parti politique ou tout autre Regroupement avec qui nous allons nous allier ou qui va s’allier avec nous dans un futur très proche afin que nous puissions accompagner et matérialiser notre programme de gouvernance nommé : SESSE, Le programme du changement, qui aura 5 axes :

  1. La Santé,
  2. L’Education,
  3. La Sécurité,
  4. Le Social,
  5. L’Emploi.

Je suis conscient que nous aimons tous notre pays et je sais que certains aiment le Congo mais pour asservir, diviser, piller et appauvrir le peuple Congolais, comme je sais que d’autres aiment le Congo pour unir et servir le Congolais, pour rendre aux Congolais ce qui leur appartient et enrichir le peuple Congolais.

J’appartiens à cette seconde catégorie !

Toute citoyenne Congolaise et tout citoyen Congolais de bonne foi savent que je suis très attaché à notre pays, la République Démocratique du Congo, l’ex-Zaïre, ainsi qu’à ses valeurs d’hospitalité, de l’unité et au cosmopolitisme de notre peuple qui malheureusement se dégrade au quotidien suite à certains comportements et déclarations non condamnés par les décideurs de la République sensés conserver l’essence de la nation congolaise !

Mes chers Concitoyens, Congolaises et Congolais,

Je sais que notre pays la République Démocratique du Congo reste un pays ouvert dans le monde, et je suis conscient que des débats insensés et non républicains et non citoyens comme celui de projet de Loi dit des pères et des mères, du projet de Loi dit « Loi Milou », marquent une fissure dans notre vivre ensemble !

Nonobstant la situation déliquescente dans laquelle se trouve la République Démocratique du Congo, l’exZaïre reste et restera toujours une grande nation ! Notre pavé mosaïque de cohabitation dans notre grande diversité ethnique, sociale ou culturelle fait du peuple Congolais un grand peuple et aucun discours tribal, xénophobe ou sécessionniste ne coupera la corde de solidarité et de l’unité qui lie notre République à son peuple et notre peuple à la nation Congolaise !

Souvenons-nous tous de ces paroles du bâtisseur, du rassembleur et de l’unificateur de notre nation, le Maréchal Mobutu Sese Seko d’heureuses mémoires : «Zaïrois partout azali na mboka naye, Mokongo azali te, Mongala azali te, Moluba azali te, Moswahili azali te, nous sommes tous des Zaïrois ! »

Mes chers Concitoyens, Congolaises et Congolais,

Nous sommes tous des Congolais, je sais que nous aimons tous notre pays la République Démocratique du Congo, la situation déliquescente et délétère multisectorielle que notre pays traverse actuellement pas une fatalité ! Nous devons avoir confiance et foi en notre pays pour demeurer dans l’unité que nous a légué le Maréchal Mobutu dans la République !

Aujourd’hui ce Congo, l’ex-Zaïre qui est gravé dans nos cœurs a besoin de nous tous ! Et moi votre Concitoyen, candidat à la Présidence de la République de notre pays, j’ai besoin de vous, enfin qu’ensemble nous puissions rendre le Congo juste et uni pour reconstruire un Congo fort et rendre les Congolais libres pour leur épanouissement et le développement de notre pays.

Plusieurs candidats se sont déclarés et veulent prendre le pouvoir, mais en toute humilité et sincérité, tout Congolais de bonne foi le reconnaîtra que quand je fus Gouverneur de la Province de l’Equateur, j’avais servi notre République dans la Province dans l’unité, avec abnégation et sans état d’âme !

Mes chers Concitoyens, Congolaises et Congolais,

C’est est la cause du républicanisme de résister aux concentrations de pouvoir, privées ou publiques, qui imposent un tel conformisme et infligent un tel despotisme. C’est la cause du républicanisme de s’assurer que le pouvoir reste entre les mains du peuple.

Aujourd’hui, je me prononce pour briguer la magistrature suprême car je veux redonner le pouvoir aux citoyens, je vais rendre le pouvoir au peuple Congolais, d’origine, de père ou de mère, d’adoption ou de cœur, afin que l’unité, la paix, la solidarité, la justice sociale et le vivre ensemble règnent, pour que le Congo soit éclairé, fort et puisse derechef rayonné en Afrique et à travers le monde !

Oui je veux réunir le peuple Congolais aujourd’hui divisé par des discours xénophobes et sécessionnistes, par des débats qui stigmatisent d’autres citoyens Congolais.

Je veux réconcilier le peuple Congolais lui-même, afin que le Congo se réconcilie avec lui-même, avec l’Afrique et avec tous ses partenaires historiques à travers le monde !

En homme éclairé, libre et des bonnes mœurs, je suis candidat pour apaiser les colères des Congolais, incarner leurs espoirs, tracer la route pour un meilleur avenir de notre pays et de notre peuple afin de réparer leurs blessures. Mes Frères et Sœurs qui partagent nos valeurs, aidez-moi !

Peuple Congolais, je compte sur votre soutien et votre clairvoyance dans le choix que vous apporterez sur ma modeste personne !

Plus juste, le Congo sera plus fort !

Mbandaka, le 22 Juillet 2023

Votre candidat Président de la République,

M. Tony Cassius Bolamba

Gouverneur honoraire

Laisser votre commentaire