La reconnaissance de Forbes en bandoulière, Jules Alingete, Monsieur anti-fraude de Fatshi, séduit le Parlement belge

0

 

Jules Alingete Key, Inspecteur de finances-chef de service de l’inspection générale des finances (IGF), est attendu le mercredi 28 septembre prochain, au Parlement belge. Devant les membres de l’organe législatif de l’État fédéral en Belgique, il sera question, pour celui qui fait trembler les prédateurs financiers en RDC, de parler des avancées réalisées par le Président Félix Tshisekedi, sur le front de la corruption en RDC.
Cette invitation de Jules Alingete tombe juste après qu’il a été reconnu, par le célèbre magazine américain Forbes, comme combattant de la lutte contre les antivaleurs dans la gestion publique dans son pays. En effet, le travail abattu par Jules Alingete Key, dans la traque des partisans de la prédation dans les finances publiques congolaises, a franchi les frontières nationales jusqu’à atteindre notamment le pays de l’oncle Sam.

L’oiseau rare

Pour combattre les malversations financières qui ont rongé le pays pendant plusieurs
décennies, le President Felix Tshisekedi se devait de chercher l’oiseau rare, un homme de confiance sur qui s’appuyer, en vue de faire bouger les lignes sur ce difficile front. Heureusement, il l’a trouvé. Jules Alingete Key. L’homme est un expert-comptable agréé, spécialiste en fiscalité et expert en matière du climat des affaires. Un chevronné ayant la connaissance de tous les rouages des finances punliques et dont l’expertise et l’expérience ne souffrent d’aucun doute.

Nommé le 7 juillet 2020, des sources renseignent que Jules Alingete a presque tout révolutionné, au travers différentes réformes pour gagner la bataille contre les détournements des deniers publics et la corruption.

L’incarnation du contrôle des finances publiques

Fort de son implication dans les missions dévolues à l’IGF, Jules Alingete incarne plus que jamais le contrôle des finances publiques. De quoi donner des insomnies et des cauchemars aux prédateurs financiers. Plusieurs Congolais pensent même que l’IGF a commencé avec Jules Alingete, alors qu’elle existe sous cette forme depuis 1987. Après plus de trois décennies de
son existence, ce service d’audit supérieur du Gouvernement disposant dune compétence générale en matière de contrôle des finances et des biens publics, est actuellement connu du grand public congolais

HL

Laisser votre commentaire