Élections 2023: les assurances de Blinken obscurcies par l’arrestation de Kabund

0

 

Après son bref séjour en RDC, le Secrétaire d’État américain, Antony Blinken, est parti pour le Rwanda voisin avec des assurances claires du premier des Congolais ainsi que du numéro 1 de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), sur la bonne tenue des élections en 2023.

«Le Président Félix Tshisekedi ainsi que Denis Kadima de la Centrale électorale m’ont donné des assurances que les élections auront lieu à temps et dans des conditions ouvertes et d’inclusivité», a déclaré le chef de la diplomatie américaine.

L’exemple congolais

L’homme d’État américain a encouragé de bonnes élections en RDC. Ce sera, selon lui, un bon exemple pour d’autres nations, aussi bien du continent que du monde.

« Nous sommes dans un moment de recul démocratique dans plusieurs pays à travers le monde. L’exemple de la RDC, avec des élections à temps et inclusives, peut avoir un impact à travers le continent et le monde. C’est ce que nous attendons. Je pars avec cette confiance que ce sera le cas», a confié Antony Blinken.

Assurances claires obscurcies

Avant de prendre congé des Congolais, le Secrétaire d’État des États-Unis n’a pas caché sa préoccupation en ce qui concerne l’arrestation de l’opposant Jean-Marc Kabund. A ce sujet, l’Américain avait même affirmé que sa délégation essayait d’obtenir plus de fait sur cette détention.

«Nous respectons pleinement les lois de la RDC, mais nous sommes préoccupés par toute mesure prise qui pourrait en fait réduire l’espace politique, d’autant plus que le pays se dirige vers les élections», a fait savoir Antony Blinken.

L’ancien bras droit et désormais opposant de Félix Tshisekedi, Jean-Marc Kabund avait été arrêté le mardi 9 août, le jour même où l’émissaire américain posait ses pieds en terre congolaise. Un hasard du calendrier en même temps qu’une coïncidence peu heureuse. Pendant que Blinken echangeait avec le leadership congolais, Kabund lui, prenait le chemin de la Prison centrale se Makala.
HL

Laisser votre commentaire