Assemblée générale de l’ONU: Tshisekedi dénonce pour la énième fois l’agression rwandaise

0

 

Le Chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi a clairement cité le Rwanda comme principal agresseur de la RDC sous couvert du Mouvement du 23 mars ( M23). C’était lors de son discours, le mardi 20 septembre, à l’occasion de la 77è session ordinaire de l’Assemblée générale de l’ Organisation des nations unies ( ONU), à New-York aux États-Unis d’Amérique.

Fatshi a clairement indiqué du haut de la tribune des Nations unies que la RDC est victime d’agression de la part de son voisin.

« Je dénonce l’agression de mon pays par son voisin le Rwanda sous couvert du mouvement rebelle M23. Je réaffirme la détermination du peuple congolais et de ses dirigeants à défendre l’intégrité de leur pays dans le respect du droit international », a-t-il fustigé.

Le Premier d’entre les Congolais, a également demandé au Conseil de sécurité, de scruter le rapport des experts des Nations unies qui désigne clairement le Rwanda comme pays agresseur.

Sur la question des rebelles de FDLR que Paul Kagame colle au Congo, le dirigeant congolais, les a qualifiés de fantômes car il n’y a aucun militaire congolais sur le sol du pays des milles collines.

« Les Congolais se demandent de quelles FDLR parle-t-on ? Quel est le mètre carré du territoire rwandais occupé par ces fantomatiques FDLR ? A quel lieu précis du sol rwandais a-t-on vu un jour un seul soldat congolais ? », s’est-il interrogé.

Dans ce dossier très sensible du Rwanda, la Communauté internationale joue le double jeu depuis plusieurs dizaines de décennies.

Kinshasa est appelé à changer de narratif car même la fameuse Mission onusienne est en mauvaise posture.

Il y a quelques jours, le SG de l’ ONU, Antonio Guterres a reconnu la force de frappe du M23 qu’il qualifie d’une armée moderne.

GBK

Laisser votre commentaire