Le parti de kabund passe à l’offensive

0

 

L’ Alliance pour le Changement ( ACh) condamne avec la dernière énergie l’arrestation arbitraire de son président national, Jean-Marc Kabund-a-Kabund et s’engage à réagir proportionnellement aux coups assénés par la Fatshisphère à son leader via l’instrumentalisation de la justice, des services publics de l’État et l’Assemblée nationale. Cette annonce a été faite au cours de la session extraordinaire, tenue le mercredi 10 août au siège du parti.

 » Face à cette conspiration ubuesque contre son Président, l’ Alliance pour le changement réserve une réaction proportionnelle et rassure à son Président son soutien indéfectible, sa loyauté ainsi que sa détermination dans le combat pour l’avènement d’un véritable État de droit et d’un changement en RDC » renseigne ledit document.

L’ ACh exige la libération illico presto et sans condition de l’honorable Jean-Marc Kabund, arrêté en violation des lois de la République.

Cette formation politique constate hélas la mise en place du plan machiavélique du parti au pouvoir qui veut à tout prix faire taire et liquider politiquement un opposant farouche.

 » L’ Alliance pour le changement exige la libération immédiate et sans condition de l’honorable Jean-Marc Kabund placé arbitrairement et en violation des lois de la République sous mandat d’arrêt provisoire.
L’ Alliance pour le changement constate qu’une première étape de la mise du plan machiavélique est franchie dans les officines de Monsieur Tshisekedi où le Président Jean-Marc Kabund est sujet à l’immolation », poursuit la correspondance.

UN APPEL POUR BARRER LA ROUTE AUX JOUISSEURS

Au cours de cette session extraordinaire, ce parti né des entrailles de Kabund, fustige la façon dont son président national a été emmené manu militari à la prison centrale de Makala.

 » Toutefois, la Cour de Cassation est la seule compétente pour autoriser la mise en détention préventive dont elle détermine les modalités dans chaque cas. La détention préventive est remplacée par l’assignation en résidence surveillée », renseigne le document.

 » Par ailleurs nous en appelons à la mobilisation générale du peuple congolais qui a tant souffert de barrer la route et chasser ce régime des jouisseurs, et exigeons un procès public et médiatisé pour que le peuple congolais découvre la vérité ».

C’est depuis la sortie médiatique du lundi 18 juillet où il a créé son parti politique et s’est désolidarisé officiellement de la Fatshisphère que la boîte à Pandore estampillée Kabund a été ouverte.

On lui reproche notamment l’outrage au Chef de l’État, de faux bruits et des injures aux institutions de la République.

Le mardi 09 août après son audition au Parquet Général près la Cour de Cassation, l’ancien Vice-président de l’Assemblée nationale, a été placé sous Mandat d’arrêt provisoire ( MAP) et transféré au pavillon 8 de la prison de Makala.

GBK

Laisser votre commentaire