Après sa libération provisoire, François Beya met le cap sur la France

0

L’ancien conseiller spécial du chef de l’Etat, François Beya, a obtenu une liberté provisoire après un peu plus de cinq mois. La Haute Cour militaire en a décidé ainsi. Pour des raisons strictement humanitaires, l’ex « Spécial » de Félix Tshisekedi a été autorisé à recevoir des soins médicaux, dans un centre hospitalier ou à l’étranger. François Beya a, quant à lui, opté pour la France.

Selon des sources sécuritaires, « Fantomas » prendra dans les prochaines heures, son vol pour la capitale française.

 

Exclusif RDC avait vu juste

 

Exclusifrdc avait donc vu juste, dans l’une de sa publication intitulée «Evacuation de François Beya, le Palais de la Nation donne son visa». Alors que planait encore des incertitudes et beaucoup de zones d’ombre quant à l’issue du dossier de François Beya, le média en ligne avait déclaré que « la liberté provisoire sera avec accordée pour une évacuation à l’étranger à l’ancien Monsieur Sécurité de l’actuel chef de l’Etat ». Et d’ajouter que : « Les indicateurs sont au vert pour donner la liberté à François Beya de se faire soigner ».

Avant de conclure que : « Des sources concordantes laissent entendre qu’il y aurait une grosse pression sur Fatshi. ET que cela arrive grâce au réseau puissant entretenu par François Beya, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, surtout auprès de certains chefs d’Etat africains de la région ».

Laisser votre commentaire