Affaire Vidiye Tshimanga : Théodore Ngoy écarté de la défense!

0

 

Fin de partie pour Me Théodore Ngoy. Le pasteur de l’Eglise de la Gombe n’est plus avocat de Vidiye Tshimanga Tshipanda, ancien conseiller stratégique du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo.

Dans un communiqué daté mercredi 28 Septembre, dont une copie a atterri par bon vent à la rédaction d’Exclusifrdc.com, le président du Collectif des avocats conseils de Vidiye Tshimanga Tshipanda, Me Arthur Bomana Bomposo, est formel. «Aucun avocat n’a reçu mandat, aux fins d’intervenir sur la procédure pendante devant le Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa Gombe, dans la cause qui l’oppose au ministère public », écrit Me Bomana, s’adressant à l’opinion et plus particulièrement à la presse.

Dans la foulée, le président du Collectif des Avocats conseils de Vidiye Tshimanga rappelle un principe sacré en droit, à savoir : « L’instruction devant le Parquet étant secrète en Droit congolais, toutes interventions sur cette affaire n’engagent et n’engageront que son auteur ».

Selon des sources du média en ligne, il est demandé à Me Théodore Ngoy de présenter ses notes d’honoraires pour être payé et arrêter ainsi de se taper une forte publicité dans les médias.

Vidiye Tshimanga a recouvré la liberté provisoire depuis le mardi 27 septembre au soir. Il a quitté la prison centrale de Makala où il était détenu depuis le 21 septembre.

Mais selon le Parquet, l’ancien conseiller stratégique du Président Tshisekedi va continuer de comparaitre en étant libre au Parquet général près la cour d’Appel de Kinshasa Gombe qui poursuit son instruction sur la tentative de corruption et de trafic d’influence, faits se rapportant à ses conversations filmées avec des supposés investisseurs dans le secteur minier.

Vidiye Tshimanga a été auditionné le mercredi 21 septembre par le Parquet général près la cour d’appel de Kinshasa-Gombe et placé sous mandat d’arrêt provisoire le même jour. Moins d’une semaine plus tard, le conseiller stratégique de Fatshi hume à nouveau l’air frais de la liberté.

Laisser votre commentaire